Connaissez-vous la blockchain ? Si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons de lire notre article précédent « qu’est-ce que la blockchain”. Vous pourrez ainsi mieux comprendre cet article. 

 

D’après Digital Economy Compass 2019, le volume annuel de données numériques créées à l’échelle mondiale a été multiplié par plus de 20 au cours de cette dernière décennie. Face à cette multitude de données qui émerge par mille jours après jour, nous en perdons le contrôle dans le monde numérique. Rappelons-nous qu’Internet n’a pas de frontière et que les règlements qui s’appliquent en France ne sont pas les mêmes à l’étranger. Cela est d’autant plus problématique lorsqu’il s’agit de données à caractères  personnels, ou des documents importants tels que des brevets ou des diplômes. Il est donc nécessaire d’en avoir conscience, mais qu’il est aussi possible de nous protéger grâce à la technologie blockchain. Nous pouvons protéger l’information au niveau de son authenticité, sa véracité, ou de son accès, qui peut accéder à telle information ?

 

Ainsi, la technologie blockchain peut être déployée comme une solution afin d’améliorer la protection des données. Dans cet article, nous verrons les principales applications de la blockchain dans différents cas d’usages.



Certification de l’information

La technologie blockchain s’appuie sur la transparence des données. Il est très difficile de falsifier une information puisque chaque échange émis dans la blockchain est vérifié constamment par les processus de calcul des mineurs et validé par l’ensemble du réseau. Les caractéristiques de la blockchain permettent donc une immuabilité de l’information.

Voici deux cas d’usage :

BCdiploma utilise la blockchain pour délivrer des attestations, des badges et des diplômes 100 % numériques et infalsifiables. Cette solution permet de garantir l’authenticité des diplômes et permet aux recruteurs de vérifier la véracité de leur formation. Elle permet de renforcer l’employabilité des étudiants et de dynamiser le réseau d’alumni en quelques clics. BCdiploma automatise l’émission, l’envoi et la gestion des attestations et de gagner un temps précieux.

Ipocamp est aussi une solution blockchain qui offre la possibilité de prouver l’antériorité des créations. Ipocamp certifie les processus créatifs ou scientifiques et les marques au niveau international. Ipocamp est un véritable gain de temps et permet aux créateurs de protéger leurs idées sans contraintes administratives coûteuses et  inadaptées. Cette solution protège donc les créateurs à l’international et pour une durée illimitée, que ce soit pour une simple idée jusqu’à sa réalisation complète.

Ces deux applications nous montrent comment la blockchain est un outil pour lutter contre la falsification des documents et protège l’information.

L’authentification sécurisée

Il est également possible de protéger l’information au niveau de son accès. Pour sécuriser quelque chose, il faut généralement passer par des intermédiaires qui peuvent être compromis. Or, grâce au principe de décentralisation de la blockchain, l’utilisateur ne fait plus confiance à un intermédiaire, mais au processus neutre et automatisé de la blockchain . Ainsi, même si une personne mal intentionnée souhaite falsifier une donnée, le système détectera la fraude.

Voici deux cas d’usages:

BitLogiK est spécialisée dans les technologies d’accès, de paiements numériques et la blockchain. Cette start-up accompagne chaque jour des entreprises afin de les aider à renforcer leur sécurité, de protéger la traçabilité, l’intégrité des données et la confidentialité des échanges. BitLogiK vous aide à réduire les risques de cyberattaque à l’aide de la cryptographie et de services connectés. Elle propose plusieurs services dont AuthentiK

Il s’agit d’un système moderne de certification d’authenticité, facile d’utilisation et utilisant les dernières avancées cryptographiques. Elle protège les produits et les consommateurs contre les contrefaçons et augmente la durée de vie des produits et leur valeur. 

 

REMME est une solution blockchain qui reprend le principe de PKI décentralisée pour authentifier les utilisateurs. REMME veut éliminer les mots de passe en fournissant à chaque ordinateur ou smartphone un certificat, dont les données seraient stockées sur une blockchain. Il existe 3 solutions : 

  • Auth qui est une solution d’identité pour les entreprises afin de sécuriser l’accès des employés, des clients et des partenaires.
  • Keyhub qui offre la possibilité d’utiliser des outils avancés de surveillance du réseau pour analyser en profondeur les environnements externes et internes.
  • Protocol qui est une solution open source qui sécurise la communication en ligne

 

Ce marché est en constante évolution, et la technologie ne cesse de grandir. De nouvelles solutions pourraient émerger rapidement dans les prochains mois, notamment sur le domaine de la protection de l’information.

À travers ces quatre cas concrets, la technologie blockchain répond à plusieurs besoins de la protection de l’information : l’intégrité de l’information, la réduction des contrefaçons, des processus d’authentification sécurisés et la confiance entre les divers acteurs. Ainsi, la blockchain constitue aujourd’hui un outil majeur pour la protection des données.

Lire plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *