Connaissez-vous la blockchain ? Si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons de lire notre article précédent « qu’est-ce que la blockchain”. Vous pourrez ainsi mieux aborder cet article.

 

Selon la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, 28% des superficies agricoles du monde servent annuellement à produire de la nourriture perdue ou gaspillée, soit 1,4 milliards hectares de terres.  Une meilleure gestion de la production des aliments pourrait réduire le gaspillage mondial. En effet, avec la croissance des Technologies de l’information et de la communication et du développement des objets connectés, des drones ou bien  de l’intelligence artificielle au cours des dernières années,  de nombreuses opportunités existent pour surmonter certains défis rencontrés dans l’agriculture. La technologie blockchain est prometteuse dans ce domaine et serait capable de résoudre les enjeux de cette industrie.

 

Cet article a pour objectif de vous montrer les principales applications de la blockchain dans le secteur de l’agriculture.

Transactions transparentes

Les agriculteurs gardent un suivi des transactions avec les différentes parties prenantes : les fournisseurs, les acheteurs ou les distributeurs par exemple. La blockchain est un outil qui va graver les données dans les registres de manière immuable. Une relation de confiance se crée donc entre les différents acteurs car chacun peut consulter les informations en temps réel. Cette transparence réduit les risques de fraude grâce aux registres de la blockchain.

 

Cas d’usage : Connecting Food

Connecting Food fournit des solutions digitales de transparence, pour créer de la valeur pour les acteurs de l’agro-alimentaire et restaurer la confiance des consommateurs dans leur alimentation. En utilisant la blockchain, Connecting Food fournit des services entièrement digitalisés pour apporter une traçabilité complète des produits, auditer leur qualité et garantir la véracité des engagements de chaque maillon de la chaîne.

Traçabilité des aliments

La blockchain permet de tracer tous les produits à chaque étape de leur vie. Le consommateur final peut ainsi vérifier l’historique du produit  qu’il va manger.

 

Cas d’usage :  Provenance

Provenance  permet aux grandes marques de communiquer l’origine et l’impact de leurs produits. Grâce à la blockchain, la plate-forme de Provenance rassemble et partage des informations clés sur les produits et des parcours d’une manière sécurisée, fiable et accessible. Provenance aide à aligner les parties prenantes sur une stratégie de transparence, à identifier les opportunités partagées et à engager votre chaîne d’approvisionnement pour réussir.

Smart farms

Certaines données peuvent être récoltées comme le taux d’humidité ou la température du sol grâce à des capteurs pour surveiller une agriculture. Ces données qui sont par la suite traitées et  inscrites dans une blockchain, pourraient optimiser le processus : les données collectées permettent une meilleure prise de décision pour l’agriculteur. Ces capteurs pourraient sécuriser les contrats d’assurance des agriculteurs. 

 

Par exemple, un cas d’usage possible serait le suivant : Dans un contrat d’assurance avec un agriculteur, il est indiqué qu’une prime d’assurance est versée après 30 jours sans précipitations. Ce contrat fonctionne avec les capteurs et verse automatiquement le paiement après les 30 jours sans pluie et sans  intervention de l’assurance. Ainsi, le processus est plus rapide et automatisé grâce à la blockchain.

À travers ces cas concrets, la technologie blockchain répond à plusieurs enjeux dans le domaine de l’agriculture : transparence des aliments, traçabilité et provenance des produits, gestion automatisée et fluidité des processus et la confiance entre les divers acteurs. Ainsi, la blockchain constitue aujourd’hui un outil majeur pour l’agriculture et l’alimentation.

Lire plus d'articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *